Posted in Musicothérapie

Notions de musicothérapie

Notions de musicothérapie Posted on 1 novembre 2019Laissez un message

I.Quelques notions pour une meilleure compréhension de la musicothérapie.

1 – La musique et la médecine à travers le temps

Dans les temps les plus reculés, la musique et la médecine se partageaient la tâche de guérir. Ainsi les indiens d’amériques chantaient en administrant et en préparant leurs remédes.

Avec les grecs,la musique est toujours présente.ESCULAPE utilisait la musique à des fins curatives.Avec PLATON, naissent les conceptions de constitution, de terrain, de facteurs climatiques et sociaux. La pensée Platonicienne s’organise autour de cinq constantes :

 Le monde est constitué selon des principes musicaux.
 La musique posséde une vertu incantatoire au nom de laquelle elle agit sur la partie irrationnelle du moi.
 La vie entiére de l’homme est dominée par l’harmonie et le rythme.
 Une éducation musicale convenable peut assurer la formation du caractére.
 La philosophie est l’expression la plus haute de la musique.

Pour lui, la musique représente simplement l’hygiéne mentale.

SENEQUE pensait que rien plus que la musique ne pouvait bouger l’âme.

Au Moyen-Age, dés le V siécle, ce sont les moines qui sont dépositaires, à la fois de la science médicale et de la musique. Le monastére de ST GALL, en Suisse, était un exemple pour ses connaissances et sa maitrise musicales, mais aussi par l’ampleur de ses installations hospitaliéres.NOTKER BALBULUS, grand thérapeute y vécut.Ce fut l’un des premiers psycothérapeute et l’on attibua à ses compositions des vertus bénéfiques.

En1882, le Docteur Francisco Vidal Y Careta, de Barcelone, établit une classification des compositions musicales en fonction des effets produit sur l’organisme.Dans les mêmes années, en Allemagne, le Docteur Stumpf s’intéressa au phénoméne sonore vécu par l’individu et à la notion de psychologie du son.

Ce qu’il faut souligner, c’est que pendant les siécles derniers, la médecine en s’érigeant en science toute puissante, s’est peu à peu écartée de la musique.Et ce n’est que depuis quelques années, que le therme musicothérapie est utilisé et de plus en plus reconnu.

Il n’y a pas de pére ni de pays fondateurs réels mais, petit à petit, ont émergés de toute la planéte des médecins, des chercheurs, psychologues,…tels que par exemple:Jacques JOST, Edith LECOURT, le Docteur Alfred TOMATIS, le compositeur Max MEREAUX et le docteur Léon BENCE (France), le Docteur Rolando BENENZON(Argentine).

Le premier congrés mondial de musicothérapie a eu lieu à Paris en 1974. Actuellement, les centres de formations de musicothérapie se développent prouvant l’essor de cette discipline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *